Lunettes, lentilles de contact, techniques chirurgicales… Il existe actuellement plusieurs méthodes pour corriger la myopie et retrouver une vision plus nette. Le choix de la solution à mettre en œuvre dépend en général de la gravité du trouble, mais peut également reposer sur l’état du patient. Quoi qu’il en soit, si vous envisagez une quelconque opération de la myopie à Montpellier, il vaut mieux approcher un praticien expérimenté ou une clinique réputée. Ceci dit, avant de sauter le pas, découvrez ces différentes méthodes.

Des techniques sans intervention pour améliorer la vue

La première méthode à laquelle on a le plus souvent recours pour corriger une myopie est certainement le port de lunettes correctrices ou de lentilles de contact. Le choix entre ces deux options dépend entièrement du style de vie et des préférences du patient. Certains jugent par exemple les lunettes assez contraignantes lors de la pratique d’une activité sportive. Par conséquent, ces derniers devront logiquement opter pour les lentilles. Il faut par ailleurs noter que l’utilisation de lentilles de contact n’est pas adaptée à tout le monde, notamment si le patient souffre de troubles oculaires (sécheresse ou toute autre pathologie). Pour d’autres patients cependant, l’idée même de placer un objet dans leur œil s’avère affligeante. Dans ce cas, les lunettes seront la méthode la plus pratique.

Dans le cas d’une myopie légère ou modérée, l’orthokératologie peut également intervenir. Il s’agit d’une technique consistant à porter des lentilles durant la nuit. Contrairement aux lunettes et lentilles, cette méthode ne corrige pas la vue, mais plutôt la courbure de la cornée. Bien que l’orthokératologie guérisse la maladie sans chirurgie de la myopie, la correction n’est pas définitive et reste réversible. Pour approfondir le sujet, consultez des spécialistes comme docteurlevy.info.

Les interventions classiques pour corriger la myopie

Lorsque la maladie est assez avancée ou si le patient ne veut pas porter de lunettes, une opération de la myopie peut être envisagée. La chirurgie réfractive est une intervention permettant de corriger les troubles de la vision, mais elle ne peut être réalisée qu’une fois la myopie stabilisée depuis un an. Elle est d’ailleurs déconseillée pour les enfants et adolescents, mais aussi les femmes enceintes et les patients à l’approche de la quarantaine. Chaque degré de myopie correspond à une technique chirurgicale adéquate :

  • La méthode Lasik qui est une opération au laser de la myopie pour une cornée épaisse et régulière.
  • La méthode Smile qui vise à extraire la lenticule (partie du tissu cornéen responsable des troubles de vue).

En plus de corriger la myopie, cette dernière technique est également utilisée pour guérir l’astigmatisme.

D’autres techniques à connaître

D’autres techniques comme l’opération de la myopie par implant sont également possibles, notamment en cas de forte myopie. Cette intervention consiste à poser un implant intraoculaire afin d’insérer une correction directement dans l’œil, sans pour autant toucher le cristallin. Vu l’importance de la chirurgie, le patient peut présenter des troubles de la vision durant les heures qui suivent l’opération.

Bien qu’elle soit assez récente, la méthode PKR peut guérir la myopie efficacement. Elle est généralement indiquée lorsque la cornée du patient s’avère trop fine ou irrégulière, rendant les autres techniques assez risquées. L’opération est réalisée au laser et peut provoquer certaines douleurs 24 heures après l’intervention. La récupération, quant à elle, peut prendre plusieurs semaines.

Avant toute intervention, une consultation préopératoire sera obligatoire. Elle peut se faire auprès d’une clinique ou d’un cabinet dans tous les cas, la séance servira à établir un diagnostic précis puis à déterminer la solution adaptée à votre cas. Le choix de la technique utilisée est ainsi à étudier avec un opticien.