Aujourd’hui, le nombre de personnes qui opte pour la téléassistance ne cesse d’augmenter. En effet, il s’agit d’un outil pratique qui permet de venir en aide aux personnes âgées ou isolées. En cas de chute, d’accident ou d’autres soucis de santé, la personne concernée peut alerter les secours. Le dispositif utilisé est relié à un centre d’appel qui se chargera de lancer les mesures nécessaires. Toutefois, on ne peut pas choisir n’importe quelle téléassistance. Il faut faire le bon choix pour bénéficier de tous les avantages disponibles.

Pourquoi opte-t-on pour la téléassistance ?

La téléassistance est un service bien pratique en étant disponible à tout moment. L’assistance aux personnes âgées est donc permanente. Ce n’est pas tout, il est aussi utile en tant qu’écoute psychologique. Une personne âgée parvient à mieux gérer les difficultés de l’âge ainsi qu’à faire face à la solitude. On peut trouver trois différents modes de téléassistance. Tout dépend des technologies utilisées :

  • Téléassistance à domicile : lorsqu’on emploie un boîtier émetteur qu’on porte au cou ou au poignet
  • Téléassistance active : on installe des capteurs de mouvement à l’intérieur du logement de la personne âgée
  • Téléassistance mobile : la personne concernée peut sortir de son habitation car le système de téléassistance utilise la géolocalisation.


À ces prestations de base peuvent s’ajouter d’autres services tels que l’accompagnement ou l’aide à la prise de médicaments, le contrôle de température, etc. Il convient dans ce cas d’identifier les réels besoins de la personne âgée concernée. La téléassistance médicalisée s’appuie sur l’une des technologies citées. Mais elle permet en outre de bénéficier d’un service d’écoute psychologique. Il y a aussi les conseils médicaux qui proviennent d’un médecin du prestataire. En cas de problème, une assistance médicale est aussi disponible. Chaque type de téléassistance s’active de façon différente. Si on est particulièrement intéressé par la téléassistance à domicile, cliquez ici pour en savoir davantage. La personne âgée peut déclencher son émetteur en appuyant sur un bouton. Mais il peut aussi s’activer en cas de choc. Quant à la téléassistance active ou mobile, l’alerte est déclenchée automatiquement. Il suffit juste de définir à l’avance tous les critères de déclenchement. Il est à savoir que le service de téléassistance peut être associé à des prestations médicales. Pour la souscription au contrat, on peut choisir entre une longue et une courte période.

Critères pour bien choisir

Parce que les services de téléassistance sont tellement nombreux actuellement, il faut noter que toutes les prestations ne se valent pas. Mieux vaut alors connaître les différents critères pour bien choisir :

  • Le matériel : Il est essentiel de voir si matériel utilisé est ergonomique pour la personne âgée. Il faut prendre en considération le fait qu’elle ne sera pas toujours capable d’effectuer certains mouvements. Ensuite, la légèreté doit être un autre point à vérifier tout comme la facilité de déclenchement. Aussi, l’étanchéité est importante pour qu’elle puisse le porter même sous la douche. Enfin, l’esthétique, puisqu’il arrive que les personnes âgées refusent de porter un médaillon parce qu’il est trop voyant.
  • Les clauses du contrat : il est plus prudent d’étudier différents contrats avant de signer. Pour la plupart des prestataires, l’abonnement mensuel inclut l’installation et la location du matériel. Cependant, pour d’autres, il y a encore les frais de dossier ou encore les frais de déplacement de l’installateur.
  • Le fonctionnement du matériel : ce critère est primordial puisqu’une intervention est impérative en cas de panne. Est-ce qu’il a un intervenant rapide si le matériel ne fonctionne pas correctement ?
  • Le tarif : il ne faut pas adopter un service qui dépasse sa capacité budgétaire.

Garantir la sécurité des personnes âgées

En plus des critères de choix, quelques points sont à vérifier également pour la téléassistance :

  • Il faut vérifier si l’alerte fonctionne vraiment en cas de chute pour une téléassistance classique
  • il faut s’assurer que l’installation soit qualitative. Mieux vaut se tourner vers un prestataire qui propose une formation pour l’utilisation.
  • la durée du contrat est à vérifier aussi tout comme la durée de la mise à disposition de l’outil
  • les tests de fonctionnement doivent être fréquents sans pour autant payer un coût supplémentaire
  • se renseigner sur la prise en charge d’une partie des frais du service de téléassistance. Pour cela, on entre en contact avec sa mutuelle ou bien sa caisse de retraite.