Les personnes qui travaillent dans le secteur privé doivent avoir une mutuelle de santé collective. En revanche, les fonctionnaires peuvent choisir une assurance santé individuelle. Ils ne sont pas obligés de suivre celle proposée par son employeur, qu’ils appartiennent à une collectivité ou à un ministère quelconque. De ce fait, ils ont la possibilité de ne pas souscrire une mutuelle santé.

Les individus concernés par cette mutuelle

Il est important de préciser que le terme « fonctionnaire » est utilisé pour désigner plusieurs groupes d’individus. De nos jours, ils peuvent être divisés en 3 catégories : les fonctionnaires territoriaux, les fonctionnaires d’État et les fonctionnaires hospitaliers. La mutuelle générale de prévoyance sociale n’est pas la même pour ces 3 précédentes classes.

Les fonctionnaires territoriaux travaillent dans les domaines suivants : les immeubles de type HLM, les collectivités territoriales, les agences publiques et les structures intercommunales. De leur côté, les fonctionnaires d’État sont des employés rattachés directement à l’État. Il s’agit des militaires, des agents (du ministère des impôts), des gendarmes, des policiers et des enseignants (du ministère de l’Éducation nationale). Les fonctionnaires hospitaliers, quant à eux, travaillent dans les maisons de retraite, les hôpitaux, les centres d’aide sociale pour les enfants, les établissements de réadaptation et les centres pour les personnes à mobilité réduite. Étant donné que ces agences sont des biens publics, les fonctionnaires qui y travaillent peuvent bénéficier d’une mutuelle nationale de prévoyance.

Pour trouver l’assurance santé qui correspond à vos attentes, il est recommandé de demander des conseils à un professionnel du domaine. Ce dernier reste la personne la mieux placée pour vous orienter dans vos choix. Pour en savoir plus sur la mutuelle fonctionnaire, vous pouvez aller sur Internet et visiter des sites tels que mgas.fr.

Besoin d’un accompagnement pour obtenir un financement ?

Que vous soyez un fonctionnaire territorial, un fonctionnaire de police ou un fonctionnaire de l’Éducation nationale, vous pouvez bénéficier d’une aide à la souscription d’une mutuelle. Il est vrai que l’ANI (ou Accord National Interprofessionnel) signé en 2013 oblige l’employeur à offrir à son personnel une mutuelle générale de prévoyance. Cependant, cette règle ne s’applique pas aux fonctionnaires. Ces derniers sont libres de choisir l’assurance qui leur convient.

Pour financer une « mgas prévoyance », un fonctionnaire dispose de deux techniques différentes. D’une part, il est possible de recevoir une aide pour la souscription d’une mutuelle santé labellisée. D’autre part, en optant pour une assurance proposée par son employeur, de façon facultative, le fonctionnaire peut avoir un financement. Dans tous les cas, le travailleur doit remplir les conditions de solidarité. Il s’agit, entre autres, de garanties supplémentaires en vue de l’obtention d’une sécurité de base, de couverture en cas d’incapacité de travail, de considération pour la rémunération des agents… Dans le cas où vos revenus sont en dessous de la moyenne, vous avez la possibilité de demander la CSS ou « Complémentaire Solidaire Santé ».

Une assurance conçue spécialement pour les fonctionnaires

Il existe aujourd’hui plusieurs sortes d’assurance prévoyance fonctionnaire. En premier lieu, vous avez la MGEFI, une mutuelle réservée aux agents du ministère de l’Économie et des Finances. En deuxième lieu, on distingue la MGÉN, une assurance pour les fonctionnaires de l’Éducation nationale. En troisième lieu, vous retrouverez la MAEE. Elle s’adapte plus aux agents expatriés (qui travaillent en dehors du territoire Français). En quatrième lieu, vous avez la MNT ou la MNFCT. Cette mutuelle concerne les agents territoriaux. En dernier lieu, vous avez la MHN. Il s’agit d’une assurance qui a été mise en place pour les employés des hôpitaux et du domaine social. Pour trouver la mutuelle qu’il vous faut, n’hésitez pas à demander l’aide et/ou l’avis d’un spécialiste.