L’assurance au tiers est une obligation qui concerne les conducteurs de bon nombre de véhicules y compris le scooter. Si la moto est plus utilisée dans les milieux urbains, elle est aussi présente dans les espaces ruraux, étant le moyen de transport privilégié des jeunes. Le prix de l’assurance varie en fonction de plusieurs paramètres comme le type d’appareil, le conducteur et les garanties complémentaires. Découvrez, dans cet article, des informations utiles qui vous aideront à choisir la formule de protection qu’il vous faut.

Souscrire à une assurance scooter : comment ça marche ?

Tous ceux qui n’ont pas encore choisi leur compagnie sont en quête d’une assurance scooter pas cher. Mais avant de vous expliquer comment vous devez vous y prendre pour souscrire à la formule qui correspond à vos besoins tout en respectant les limites de votre budget, intéressons-nous à la suscription à proprement parler. Nous vous conseillons alors de commencer par faire le tour des agences qui se trouvent dans votre ville. Pensez à vous y rendre avec votre carte grise à la main ainsi que votre permis de conduire. Un relevé d’information est également nécessaire si la cylindrée est supérieure à 80 cc, autrement dit, si votre scooter est sujet au bonus-malus. Si vous préférez souscrire en ligne, pensez à utiliser les comparateurs gratuits. Il convient ensuite de choisir les garanties sachant que la seule qui s’impose est celle de la responsabilité civile. Cette formule de protection permet de couvrir les dégâts causés par le scooter à des tiers lorsqu’il est en circulation ou hors circulation. Le passager qui se trouve à bord est également couvert par cette garantie. Vous pouvez ajouter les garanties qui vous semblent utiles à votre guise. La sélection se fait en fonction de l’âge, de l’état et de la valeur du scooter. Pour un engin neuf et coûteux, il vaut mieux souscrire à une assurance avec un niveau de garantie optimal pour ne pas risquer de le dévaloriser en cas de sinistre.

Quelles sont les garanties disponibles ?

Si les garanties sont nombreuses, la plupart des conducteurs n’en choisissent que 3 ou 4 maximum. La responsabilité civile, dite garantie au tiers, est considérée, comme indiqué plus haut, comme la formule de base. Elle peut également comporter d’autres formules comme celle appelée « Assistance » et celle de la « Défense pénale et recours » plus connue sous le nom de « protection juridique ». Les détenteurs de scooters peuvent également opter pour une formule intermédiaire qu’on appelle aussi « tiers étendu » et « tiers confort ». Elle offre à son souscripteur une protection contre les vols, les incendies et le bris de glace. Par ailleurs, vous avez aussi la garantie « tous accidents » assurant une couverture des dégâts subis par le scooter pendant une collision, à cause de dommages climatiques ou de catastrophes naturelles. Les cas de vandalisme y sont également inclus puisqu’ils n’entrent pas dans le cadre des dommages couverts par la garantie vol. Notez que des compagnies font rentrer la garantie du conducteur dans la formule « tous risques ». Tout dépend de l’assureur auprès duquel vous avez souscrit et du contrat signé. En faisant le bon choix, les accessoires, les équipements et le casque peuvent bénéficier de garanties. Nous arrivons ici à la 4ᵉ formule concernant les dommages collision que les conducteurs finissent par acquérir de manière systématique dès qu’ils réalisent une souscription d’une des garanties couvrant les dommages comme les bris de glace et les incendies.

Quels sont les tarifs affichés et comment trouver moins cher ?

Pour trouver une assurance scooter pas cher, il faut tenir compte de plusieurs facteurs. Parmi les critères de tarification, il y a les caractéristiques du scooter, à savoir sa valeur, son âge, son modèle, sa puissance et sa marque. Le prix varie aussi en fonction du profil du conducteur, en l’occurrence son âge et la date à laquelle il a décroché son permis de conduire. Pendant, les trois premières années de conduite, les conducteurs subissent une majoration qui ira decrescendo au fil du temps. Ses antécédents entrent également en jeu. On va alors tenir compte de la suspension de permis, de la fréquence des retraits, des coefficients de bonus-malus. Les agences vérifient s’il y a une clause de conduite exclusive, un forfait en kilomètres ou le constat d’une circulation limitée. Les garanties souscrites font aussi partie des facteurs de variation des tarifs. Plus elles sont complètes, plus le prix est élevé. Les garanties optionnelles sont soumises à une tarification spécifique qui fera inéluctablement grimper le prix. La prime de vol sera calculée par rapport à la zone de circulation, à savoir l’espace rural ou urbain, mais aussi en fonction des conditions du garage dans lequel le scooter est rangé la nuit. Notez que les prix peuvent augmenter ou diminuer selon qu’il s’agisse d’un usage privé ou professionnel.

Les prix moyens affichés par les assureurs

L’assurance scooter 50 peut être proposées à des prix différents sachant que chaque assureur est en droit de fixer les tarifs qui l’arrangent. Pour cette raison, on ne peut pas se prononcer avec précision lorsqu’il s’agit d’une fourchette de prix qui prend en considération tous les paramètres que nous avons évoqués plus haut. Cependant, de manière générale, pour couvrir un scooter 50 CC, vous ne pouvez pas espérer obtenir une formule de moins de 150 euros. Pour la même catégorie de scooter, une formule de protection coûtera entre 400 et 1000 euros si le véhicule est d’une valeur de 1200 euros. Pour avoir une estimation plus claire et tenir compte de tous les critères qui concernent votre scooter, le recours à un comparateur en ligne vous sera d’une aide inégalable. Cet outil vous permettra de rester à l’affût des dernières nouveautés survenues dans ce secteur en évolution continue.