Il est courant de réfléchir aux couleurs qui vont le mieux avec n’importe quelle situation, qu’il s’agisse d’une fête ou d’une journée ordinaire au travail, par exemple. Mais vous êtes-vous déjà demandé quelle couleur de vêtements, de maquillage ou de cheveux vous convient ? Pour cela, il y a la colorimétrie, et on a préparé un article pour que vous puissiez tout comprendre sur ce sujet, le-voici.

Qu’est-ce que la colorimétrie ?

Selon une consultante en couleurs, la colorimétrie est une analyse effectuée sur des tissus pour déterminer quelles couleurs mettent davantage en valeur votre beauté naturelle. Par exemple, une couleur peut masquer les cernes sous les yeux, les taches, les imperfections, et rendre la peau plus lumineuse et plus lisse. Vous aimez dire que la couleur fonctionne comme s’il s’agissait d’une lumière, donc lorsque cette lumière, qui serait la couleur, est utilisée près du visage, elle va interférer de manière positive ou négative. Donc, la colorimétrie est une analyse qui est faite pour découvrir quelles sont les couleurs qui laissent la peau plus belle, plus lisse, plus uniforme.

Divisions de la colorimétrie

Pour comprendre la colorimétrie, vous devez connaître les divisions des couleurs et la façon dont elles se comportent dans les tons de peau existants. Découvrez ci-dessous les divisions de colorimétrie par teint et par saison :

Selon le teint de la peau

  • Peau chaude :

Ce sont des peaux foncées ou claires aux tons jaunâtres, dorés ou orangés. Il bronze généralement plus rapidement et prend une teinte jaunâtre ou dorée.

  • Peau froide :

Caractérisée par une peau foncée avec des nuances variables de bleu ou de vert olive et une peau pâle, aux tons roses, violets et légèrement bleus. En cas d’exposition au soleil, les peaux claires ou pâles brûlent facilement, laissant la zone rougie.

  • Peau neutre :

Ils peuvent être blancs ou noirs, mais ils ne prennent pas facilement des coups de soleil. De nombreuses personnes peuvent entrer dans cette catégorie. Mais pour une analyse plus précise, il est recommandé de faire le test avec un conseiller en couleurs.

Par saison

Selon une consultante en couleurs, les premières analyses n’ont été effectuées qu’avec les 4 saisons, mais des sous-stations ont été découvertes qui permettent de mieux comprendre le teint de la personne. En général, l’automne et le printemps représentent les peaux chaudes, tandis que l’été et l’hiver représentent les peaux froides. Par conséquent :

  • Automne :

Les divisions sont chaudes (tons plus chauds), sombres (couleurs comme le bleu marine, le bleu clair…), douces (saumon, vert olive et autres tons plus doux).

  • Printemps :

Les divisions en chaudes (tons plus chauds et vifs), claires (couleurs plus légères et opaques) et vives (couleurs plus vives).

  • Été :

Les divisions sont chaudes (couleurs opaques et froides), froides (couleurs vives et fortes, pour ceux qui ont un fort contraste entre les cheveux et la peau), douces (pour ceux qui ont un contraste moyen) et claires (tons plus clairs et plus froids, pour ceux qui ont moins de contraste) ;

  • L’hiver :

Il y a des divisions en foncé (lorsque les cheveux, la peau et les yeux sont plus foncés), clair (tons plus fermés et colorés) et froid (tons dont le contraste est moins évident). Une astuce pour essayer d’identifier votre sous-ton est de mettre plusieurs foulards colorés, de différentes nuances devant vous, pour voir ce qui vous va le mieux. Mais n’oubliez pas qu’avoir un professionnel qui vous aide et vous guide est la meilleure option.

La colorimétrie en pratique

Cette analyse est bonne pour la couleur des vêtements, des cheveux et du maquillage. Ce qui apporte le plus de résultats, c’est la couleur du maquillage et des cheveux, car une mauvaise coloration peut entraîner un vieillissement et, au niveau du maquillage, donner un aspect très lourd.

La colorimétrie dans les vêtements

Sous le ton de votre peau se trouve votre sous-ton. Et c’est le sous-ton qui détermine les palettes de couleurs les mieux adaptées à votre vie quotidienne. Pour cela, les couleurs sont toujours analysées en haut : chemisiers, boucles d’oreilles, maquillage et cheveux. À partir de la taille, la personne peut porter ce qu’elle veut !

Peau froide

Les bijoux dans les tons argentés sont plus beaux sur ce ton. Les couleurs qui vont le mieux avec les tons froids sont le lilas, le bleu, le vert et le blanc classique.

Peau chaude

Les bijoux dans les tons dorés se marient le mieux avec cette carnation. Les couleurs qui s’accordent ici sont l’orange, le rouge, le jaune et le blanc plus tiré vers l’ivoire.

Peau neutre

Si vous savez que votre teint est neutre et qu’il se marie avec toutes sortes de tons, vous devez garder à l’esprit que votre sous-ton est équilibré entre les tons chauds et froids, ce qui vous permet d’explorer toutes les combinaisons de tons existantes. Soyez conscient de votre ton et de votre sous-ton pour choisir les couleurs les plus appropriées, mais ne vous limitez pas à celles-ci. Il est important de porter ce qui vous va, mais aussi de comprendre ce qui vous va et vous rend encore plus belle.

Colorimétrie capillaire

Pour classer le ton des cheveux, il existe un tableau qui permet de définir les couleurs naturelles et artificielles présentes dans les cheveux. Il y a 9 tons qui composent la table, apprenez à les connaître ci-dessous : hauteur de ton 1 : couleur noire bleutée ; hauteur de ton 2 : noir ; hauteur de ton 3 : couleur brun foncé ; hauteur de ton 4 : couleur brun moyen ; hauteur du ton 5 : couleur brun clair ; hauteur de ton 6 : couleur blonde foncée : hauteur de ton 7 : couleur blonde moyenne ; hauteur de ton 8 : couleur blonde claire ; hauteur de ton 9 : Couleur blonde très claire. Pour donner le ton de la réflexion, les coiffeurs peuvent utiliser des intensificateurs ou des « couleurs fantaisie » (gris, or, mat, cuivre, entre autres), en fonction du ton de votre peau, qu’il soit chaud, froid ou neutre. La colorimétrie cherche toujours à apporter quelque chose de différent à ceux qui veulent apprendre de nouvelles façons d’appliquer et de combiner les couleurs. Outre l’étude, il est nécessaire que les professionnels soient toujours mis à jour et préparés à l’utilisation de ce guide dans le monde de la beauté.

La colorimétrie dans le maquillage

Avant d’appliquer le maquillage, vous devez connaître les couleurs pour harmoniser votre teint, en plus de choisir le fond de teint correct pour vous et aussi comprendre les correcteurs de couleur, entre autres produits. Pour cela, vous devez comprendre que les couleurs primaires, le rouge, le jaune et le bleu, sont fondamentales et ne peuvent être formées en mélangeant d’autres couleurs. Grâce à eux, nous pouvons créer des couleurs secondaires, comme l’orange (jaune et rouge), le vert (bleu et jaune) et le violet (rouge et bleu). Et, à partir de là, les couleurs tertiaires sont nées.

Couleurs complémentaires

Ce sont des couleurs qui créent un contraste, utilisées côte à côte, comme le mélange d’une ombre orange et d’un eyeliner bleu.

Camouflage

Il existe aussi des couleurs complémentaires qui servent à neutraliser. Les correcteurs colorés en sont un bon exemple : si vous avez une tache rouge, la couleur opposée la neutralisera, c’est-à-dire le vert.

Couleurs analogues

Les couleurs analogues sont les couleurs qui donnent une uniformité au maquillage. Par exemple, si la couleur choisie est le rouge, les couleurs analogues sont le rose et l’orange. Ensemble, ils forment une combinaison harmonieuse. Pour connaître votre teinte idéale, il est préférable de faire un test de colorimétrie, qui commence par étudier le contraste, la profondeur et l’intensité. Un autre point à analyser est la température, pour arriver à la division des saisons. Êtes-vous intéressé à faire votre analyse ? Ne perdez pas de temps et découvrez quelle est votre palette de couleurs. Et pour en savoir plus, consultez cet article qui montre comment assortir votre maquillage à la couleur de vos yeux.