Lorsque l’on est âgé et que l’on vit seul, la moindre chute peut avoir des conséquences terribles. Pour minimiser ce risque, de nombreuses familles font alors le choix de placer l’aîné au sein d’une résidence médicalisée. Bon nombre d’entre elles ignorent en effet que des alternatives sont pourtant possibles. C’est par exemple le cas des dispositifs d’assistance pour personne âgée. Parmi eux, vous connaissez certainement la téléassistance. Ce terme ne vous dit rien ? Dans ce cas, plongez-vous dans le texte ci-dessous afin d’y découvrir toutes les informations et avantages d’une telle solution.

Quel est le principe de fonctionnement ?

La téléassistance a été élaborée au cours des années 80 afin de maintenir aussi longtemps que possible les plus âgés dans leur propre domicile. Cette technologie s’utilise de manières diverses et variées. La plus connue reste sans aucun doute le système du « bijou ». La personne concernée porte alors un capteur caché dans un médaillon porté autour du cou ou à l’intérieur d’un bracelet accroché au poignet. Celui-ci est en relation directe avec un kit spécifique installé au domicile.

En cas d’anomalie (temps d’immobilisation trop long et hors période de repos par exemple), la procédure d’alerte sera alors immédiatement déclenchée. Un premier appel sera effectué au domicile de la personne âgée. Sans réponse de sa part, les secours seront alors immédiatement dépêchés sur place. Certaines solutions offrent également la possibilité au porteur du bijou de prévenir les professionnels de santé en cas de malaise. Il leur suffit alors de presser un petit bouton. Bien entendu, il est possible de définir des types d’anomalies personnalisés et des procédures d’alertes spécifiques en fonction des cas individuels.

Quelles sont les avantages d’une telle solution ?

Pendant ses premières années d’existence, la téléassistance pour personnes âgées était peu utilisée. Il faut dire qu’elle souffrait d’une image peu positive auprès du grand public, comme tous les sujets touchant d’un peu trop près à la fin de vie. Désormais, le secteur a modifié sa communication en présentant cette technologie comme un moyen efficace de prolonger une vie active chez soi tout en préservant sa santé.

Lorsque l’on atteint un certain âge, une chute peut provoquer de véritables catastrophes. Tout d’abord, elle nécessite un temps de repos et d’immobilisation prolongée, car le corps ne se régénère plus aussi vite que durant ses jeunes années. Parfois même, la blessure ne pourra pas être réparée et la perte d’autonomie sera irrémédiable. C’est également terrible pour le moral de devoir se déplacer avec une canne ou dans un fauteuil roulant à cause d’une simple chute dans la cuisine !

Ensuite, les accidents de la vie concernant les aînés poussent les proches à s’interroger sur leurs capacités à vivre dans leur propre domicile sans l’intervention d’un tiers pour les aider et les « surveiller ». De leur point de vue, ne pas agir et prolonger une telle situation s’apparente à de la non-assistance en personne en danger, ce qui est tout à fait compréhensible.

Enfin, cette technologie se montre rassurante pour le senior lui-même. Lorsque les capacités physiques diminuent, il est logique de s’interroger sur sa mobilité, la vie au quotidien à domicile ou les sorties. Il n’est donc pas rare que ce soit la personne âgée elle-même qui demande de l’aide ou son intégration dans un établissement spécialisé.

Comment bien choisir le prestataire à qui vous ferez confiance ?

Tout d’abord, vous devez prendre conscience qu’il s’agit d’un marché en pleine expansion. Il suffit taper les mots « alarme personne âgée » dans un moteur de recherche pour trouver une foule de professionnels près de votre domicile. Bien sûr, tous ne se valent pas…

Commencez par bien définir votre besoin. Il vous faudra ainsi prendre en considération la configuration de l’habitation, le nombre d’occupants du logement, leur degré de mobilité ou encore la proximité des services de secours. Un professionnel digne de ce nom saura vous aider à faire une telle analyse. Il pourra également vous conseiller au niveau du choix du matériel adéquat.

Il est également fortement recommandé de ne faire appel qu’à des entreprises bénéficiant des certifications « NF ». Vous vous éviterez bien des mauvaises surprises. N’hésitez pas à vous adresser aussi au centre d’action social du lieu de résidence du parent concerné. Il suffit pour cela de prendre contact avec la mairie. Cet organisme dispose en effet bien souvent d’une liste de professionnels déjà connus et conseillés par les adhérents. Enfin, vous trouverez aussi sur internet tous les renseignements qui vous manqueront. Lisez bien les avis des clients, ils sont riches d’enseignement !

Comment financer votre projet ?

Pour financer votre système de télé alarme pour senior, deux aspects sont à prendre en compte. Il faut en effet distinguer l’installation (fourniture comprise) du matériel de son utilisation à long terme. Pour la première, tout ou partie du coût peut vous être offert. Attention, ce n’est pas forcément une affaire sur laquelle vous devez immédiatement vous jeter. N’oubliez pas qu’il vous sera aussi facturé un abonnement mensuel ou trimestriel par la suite. Il comprend notamment la mise en relation avec le service de surveillance des alertes. Sur la durée, ce paramètre peut fortement impacter à la hausse la facture globale. Faites bien vos calculs pour éviter de trop dépenser !

En revanche, si vous faites appel à un professionnel certifié pour l’installation de votre système, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôts à hauteur de 50 %. Il vous suffit de fournir aux services de l’État une copie de la facture et l’attestation dûment par l’entreprise. Ce n’est pas tout ! Il existe également un autre moyen de réduire le montant de la facture. Des aides existent pour financer ce type de projet. Pour connaître toutes les dispositions et les procédures à suivre, renseignez-vous auprès de votre mairie ou d’un conseiller spécialisé.