BUX Zero est une application programmée par une fintech néerlandaise et désormais disponible en Belgique. Il se présente comme une plateforme gratuite d’investissement et de placement pour les jeunes. Avec son design simple et son ton décontracté, BUX s’adresse principalement aux nouveaux arrivants en bourse.

L’application Bux Zero

Elle est destinée à attirer les jeunes investisseurs âgés de 18 à 30 ans. Son interface pour smartphone est attrayante, simple et facile à apprendre. L’ambiance est colorée et rappelle les réseaux sociaux, avec une touche d’humour dans les posts, bien que le sujet soit très sérieux. L’inscription prend quelques minutes. Tout ce dont vous avez besoin est une pièce d’identité, un justificatif de domicile et une photo. Vous devez ensuite transférer de l’argent qui sera ajouté à votre compte d’application BUX Zero dans un ou deux jours. Le retrait est toutefois un peu plus lent car il prend jusqu’à cinq jours ouvrables. L’application BUX Zero est censée être l’équivalent de populaires applications américaines, mais quand il s’agit de zéro commission, il faut y regarder de plus près car ce n’est pas systématique. Elle ne facture aucun frais au dépôt, au retrait ou à la garde, améliorant ainsi les avis sur BUX. Les investissements financiers qui peuvent être réalisés avec BUX Zero sont limités à deux catégories dont les actions et les ETF. Avec plus d’un millier d’actions disponibles, elle permet d’investir dans les meilleures actions européennes et américaines. Egalement appelés trackers, les ETF permettent une exposition à un marché spécifique en suivant l’indice de référence. Elle offre plus d’une trentaine d’ETF, dont un global et des ETF des grandes zones géographiques tel l’ETF Japon, l’ETF Emerging Market…Pour en savoir plus, vous pourrez consulter les avis sur BUX

Les avantages du Bux Zero

Pour un ordre d’échange normal contre une action européenne, l’application néerlandaise facture 1 euro. Il est aussi possible de négocier des actions européennes gratuitement, mais uniquement en fin de séance de bourse, c’est-à-dire sans connaître à l’avance le prix à payer. L’évolution et les noms des cours de l’action sont indiqués en couleur et en gras. Le design de l’application est fait pour plaire aux jeunes et influencer leur avis sur BUX : la description de chaque action est faite avec un brin d’humour. Il est possible d’acheter et de vendre des actions suivant trois types d’ordres différents sur Bux Zero. L’ordre zéro est le premier choix. Il est sans commission, mais doit être lié à une action européenne et doit être exécuté en fin de journée de bourse entre 16h00 et 17h00 CET. En second, l’ordre de bourse. Il est accessible pour toutes les actions. C’est gratuit pour les actions américaines, mais coûte 1 euro pour les actions européennes. L’ordre limite, exécuté sous réserve d’un seuil que vous aurez spécifié est le dernier type d’ordre et est similaire à l’ordre de bourse.

Les inconvénients 

Il est possible d’investir dans les actions Bel 20 via l’application Bux Zero, et elle propose également une sélection d’excellentes actions et trackers américains, néerlandais…Toutefois, pour un investisseur expérimenté, les options risquent d’être trop limitées, tant en termes d’instruments financiers que de nombre d’actions. Mais aussi, la paperasse au niveau de la bureaucratie fiscale ne doit pas être sous-estimée. En effet, il est impossible pour un investisseur belge d’acheter des actions gratuitement : une taxe sur les actions de 0,35% doit être payée. L’application ne retiendra pas cet impôt sur les actions à la source, signifiant ainsi que vous devez produire vous-même une déclaration, à l’aide d’un formulaire spécial, et payer l’impôt tous les trois mois. Elle ne prélève pas non plus de retenue à la source sur les dividendes. Vous devrez également le payer sur votre déclaration de revenus annuelle. En cas d’oubli ou d’erreur, cela sera considéré comme une arnaque et vous devrez vous acquitter d’une amende. Toutefois, elle fournit aux clients des factures périodiques pour faciliter cette tâche et prévoit à l’avenir de retenir cet impôt à la source, au dépend de la demande et des avis sur BUX. Pour s’inscrire auprès de Bux Zero, les investisseurs doivent avoir un compte auprès d’ABN Amro aux Pays-Bas, ce qui exige également qu’ils déclarent l’existence d’un compte à l’étranger au Point de Contact Central (PCC) et cochent la case appropriée sur la déclaration d’impôt annuel.