L’isolation thermique ne se limite pas à la toiture et au murs. Dans les immeubles et les grandes habitations, le calorifugeage, c’est-à-dire l’isolation des tuyaux d’eau chaude, est une opération simple, mais qui génère pourtant d’intéressantes économies d’énergie.

Pourquoi calorifuger les tuyaux ?

Calorifuger les tuyaux d’eau chaude dans un immeuble ou une grande habitation permet de limiter grandement les déperditions de chaleur. En effet, dans ces bâtiments, l’eau doit parfois parcourir des dizaines de mètres dans des tuyaux afin de relier la chaudière à son point de sortie, un robinet de salle de bain, de cuisine, ou encore un chauffage. Les tuyaux parcourus sont généralement fins et permettent donc difficilement à l’eau de conserver sa chaleur le long de ce parcours, à plus forte raison lorsqu’ils traversent des lieux qui ne sont pas chauffés, comme un sous-sol, un parking souterrain, ou qu’ils passent carrément par l’extérieur du bâtiment. Durant son trajet, l’eau chaude peut ainsi perdre une dizaine de degrés et arriver à son point de sortie avec une chaleur insuffisante. Pour contrer cela, l’utilisateur n’a alors pas d’autre choix que celui de la surconsommation énergétique, qui se traduit par des factures alourdies. Une protection calorifuge pourrait pourtant mettre fin à ce problème et réduire les dépenses énergétiques de 10 % par an.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le calorifugeage industriel ou domestique repose sur le même principe consistant à entourer le tuyau avec une gaine calorifuge, qui doit donc être constituée d’un matériau isolant, tel que la laine de verre, le liège, le polystyrène ou encore la mousse phénolique. Posée tout le long des tuyaux, la gaine limite fortement les transferts de chaleur et empêche l’eau de refroidir le long de son trajet. Un spécialiste, qui peut également calorifuger un réservoir ou une citerne, veillera particulièrement à isoler les vannes, les angles et les coudes de la tuyauterie, des points sensibles par lesquels la chaleur fuite plus facilement. La gaine calorifuge a aussi l’avantage d’éviter la formation de condensation et de moisissure sur les tuyaux. Elle prévient encore le risque de gel, plus que nuisible à la tuyauterie.

Obtenir un calorifugeage gratuit

Dans le cadre de la transition énergétique, de nombreuses aides financières sont distribuées aux particuliers pour les aider à réaliser leurs travaux de rénovation thermique. Il est ainsi possible pour de nombreux immeubles de bénéficier gratuitement de tuyaux d’eau chaude calorifugés gratuitement par un professionnel. Il faut pour cela que l’immeuble soit vieux de plus de deux ans et qu’il dispose d’un système de chauffage de l’eau commun. Si ces conditions sont remplies, n’importe quel résident de l’immeuble peut s’adresser à son propriétaire ou au syndic de copropriété pour que les démarches nécessaires soient faites et qu’un professionnel soit contacté gratuitement. Si votre logement ne remplit pas les conditions, il vous est toujours possible de prétendre à d’autres aides financières. Ces dernières, bien que partielles, allégeront tout de même la facture de vos travaux, parfois de moitié. Citons, par exemple, les subventions de l’Agence National pour l’Habitat, souvent importantes, ou le crédit d’impôt, grâce auquel 30 % du coût de vos travaux pourra être déduit de votre déclaration de revenus. Enfin, vous pouvez demander à bénéficier d’une baisse de la TVA des travaux accomplis, la faisant passer de 10 à 5,5 %. Très simples, les travaux apporteront un confort supplémentaire et des économies énergétiques à l’ensemble de l’immeuble.