L’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment souvent par l’installation d’une chaudière performante et plus écologique telle que la chaudière à granulés. Cette installation a pourtant un certain coût que les ménages à revenus intermédiaires ou modestes ne peuvent pas forcément s’offrir. Différents dispositifs ont ainsi été mis en place pour aider ces ménages à financer le remplacement d’une chaudière.

Chaudière à granulés : quel coût ?

La plupart des foyers qui souhaitent remplacer leur chaudière optent souvent pour la chaudière à granulés. Ce nouveau système de chauffage utilisant des granulés de bois plait avant tout pour sa haute performance, mais aussi pour son côté écologique. Il existe différents modèles de chaudières à granulés sur le marché. Le prix dépend essentiellement du modèle et de sa performance réelle, mais d’une manière générale, ce type de chauffage vous reviendra plus cher qu’une chaudière à gaz ou au fioul. Rassurez-vous, cet investissement est vite rentabilisé par les économies d’énergie que vous pourriez réaliser sur le long terme. De plus, il existe différents dispositifs comme ceux de Ma Chaudière Gratuite, qui vous permettent de l’acquérir à moindres frais, cliquez ici pour en savoir plus.

Remplacement d’une chaudière : les différentes aides de l’État

Le remplacement de chaudière fait partie des travaux de rénovation énergétique subventionnés par l’État. L’une des principales aides à laquelle vous avez droit pour le changement de chaudière est le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE. En 2020, le crédit d’impôt chaudière octroyée pour une chaudière à granules devient une prime forfaitaire allant jusqu’à 4000 euros pour un ménage et 2000 euros pour une personne célibataire. Cette aide est octroyée aux personnes qui ont un revenu intermédiaire.

Les ménages qui ont un revenu modeste ou très modeste peuvent demander MaPrimeRénov’ pour le financement d’un changement de chauffage dans leur résidence principale. Le montant de cette prime varie en fonction de votre revenu. Si vous avez un revenu « très modeste », vous pouvez bénéficier jusqu’à 10 000 euros d’aides. Les ménages ayant un revenu « modeste » peuvent obtenir jusqu’à 8000 euros d’aides pour le financement de leur chaudière à granulés. Vous pouvez aussi prétendre à un éco-prêt à taux zéro pour le financement de l’installation de votre nouvelle chaudière.

Depuis le 1er janvier 2014, tous les travaux reliés à l’efficacité énergétique, éligibles au CITE vous donne droit à une TVA à taux réduit. L’installation de chaudière à granule fait partie de ces travaux. Vous bénéficiez ainsi d’un taux de 5,5 % tant pour l’achat de la chaudière que pour les mains-d’œuvre requises pour son installation.

Chaudière à un euro : qu’est-ce que c’est ?

La chaudière à un euro est un dispositif mis en place pour aider les ménages les plus modestes à financer le remplacement de leur ancienne chaudière au fioul ou à gaz. Pour les particuliers éligibles à cette aide, le coût total des travaux ne s’élève plus qu’à 1 euro. La chaudière à un euro est en fait un dispositif mis en place par les différents opérateurs de l’énergie en France. Il réunit toutes les aides financières déjà mises en place par l’État pour aider les ménages à revenus très modestes. Cette aide est directement versée à l’entreprise qui sera en charge du remplacement de la chaudière.

Pour bénéficier de cette aide, il faut avoir un revenu annuel qui ne dépasse pas les plafonds fixés par l’Agence Nationale de l’Habitat ou ANAH. Si vous vivez seule, ce plafond ne doit pas dépasser les 20 470 euros en Ile-de-France et 14 790 euros dans les autres régions. Pour une famille composée de 3 personnes, le plafond des revenus annuels à ne pas dépasser est de 36 080 euros en Ile-de-France et un peu plus de 26 000 euros dans les autres régions.