Le vélo est bon pour le cœur. Il figure en bonne place parmi les activités qui permettent de maintenir le système cardiovasculaire sain et fort. Et ce qui est bien avec cette activité physique, c’est que c’est un passe-temps, un sport et un mode de vie réunis en un seul.

Comment le vélo améliore votre santé cardiaque

Malgré tous les éloges et les louanges du vélo, vous pensez à l’ajouter à votre programme d’entraînement ou même à l’adopter sans réserve. Comptez les façons dont vous pouvez utiliser le vélo pour réaliser la promesse d’une bonne santé.

Au cœur du sujet

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les cardiopathies ischémiques et les accidents vasculaires cérébraux sont les principales causes de décès dans le monde depuis 2016. Tout le monde, y compris les personnes atteintes d’une cardiopathie congénitale, est encouragé à adopter un mode de vie sain en adoptant une bonne alimentation et en faisant de l’exercice. Le cyclisme arrive facilement en tête de toute liste d’entraînement cardio. Il permet de renforcer le cœur et de muscler les jambes sans solliciter les articulations. Vous pouvez vous entraîner à votre rythme, dans le confort de votre salle de sport ou à l’extérieur. Quel que soit votre niveau de pratique du vélo (débutant, amateur ou professionnel), il existe des moyens de tirer parti du vélo pour votre santé. Voici comment il améliore la santé de votre cœur.

1. Achetez le bon équipement

Si vous partez d’une page blanche, investissez dans le matériel et l’équipement adéquats pour faciliter vos déplacements. Votre vélo, par exemple, doit être adapté à votre morphologie et aux chemins que vous allez emprunter.

Il existe un vélo pour chaque cycliste ou aventurier, notamment les suivants :

  • Les vélos de route – pour les débutants, car ils sont compatibles avec les trottoirs lisses ou plats.
  • Les vélos de cyclo-cross – pour les cyclistes plus expérimentés qui veulent faire du hors-piste.
  • Les vélos de randonnée – pour les cyclistes qui parcourent de longues distances sur plusieurs jours.
  • D’autres vélos sont destinés aux triathlons, aux pistes de cross-country ou de montagne, et aux sports BMX.

2. Faire du vélo régulièrement

L’avantage de faire du vélo en plein air, c’est que vous brûlez vos calories tout en profitant du paysage qui défile. Mais combien de temps devez-vous pédaler pour que cela puisse passer pour un exercice ? Il n’y a pas de réponse fixe à cette question, car vous devez tenir compte du niveau de difficulté.

Pour être sûr, faites du vélo pendant 30 minutes par jour ou une heure trois fois par semaine. L’essentiel est de faire de l’exercice régulièrement, même si c’est sur une courte période. Vous pouvez également acheter un support afin de pouvoir faire de l’exercice tout en restant à l’intérieur.

3. Jaugez vos performances

Les cyclistes de compétition s’entraînent pour gagner. C’est pourquoi ils utilisent des équipements comme les compteurs de puissance pour tester leurs performances pendant l’entraînement. Même si vous ne rejoindrez peut-être pas une compétition de sitôt, le fait d’exécuter vos statistiques vous permet de connaître vos performances actuelles en tant que cycliste.

  • Rouler avec un capteur de puissance Pioneer vous aide à évaluer votre vitesse.
  • Par exemple, êtes-vous en forme pour une course de fond ? Vous pouvez utiliser la puissance réelle de l’engin comme une motivation pour vous entraîner et atteindre la performance ou l’intervalle souhaité.
  • Un détail important que vous glanerez sur le compteur de puissance est votre fréquence cardiaque. Elle peut indiquer que vous vous surentraînez, que vous récupérez ou que vous vous ménagez.

4. Ajouter le vélo à votre programme de remise en forme

Le vélo, comme indiqué précédemment, est un ajout bienvenu à votre exercice régulier ou à votre entraînement en circuit qui se concentre sur le cœur et la force musculaire. Bien qu’il ait un faible impact, le vélo peut être aussi intensif et rigoureux que possible. Les vélos stationnaires, par exemple, vous permettent d’augmenter progressivement votre vitesse après un échauffement de cinq minutes environ. Roulez sur les chemins accidentés et hors des routes pour un bon entraînement du haut du corps. Une balade tranquille sur des trottoirs lisses peut tout de même renforcer votre tronc, mais elle n’est pas aussi intense que le vélo de montagne ou le tout-terrain, d’ailleurs.

5. Adoptez l’entraînement du cycliste

Le cyclisme est une activité rigoureuse en soi, et vous pouvez construire tout votre régime de fitness autour d’elle. Par exemple, vous pouvez ajouter des exercices de musculation pour conditionner votre corps à la dure route qui l’attend. Parmi les exercices de musculation que vous pouvez faire après un échauffement sur votre vélo, citons les burpees, les fentes, les pressions et les squats pour les muscles des jambes. Variez et faites des répétitions en fonction de la force de votre corps et de votre objectif de remise en forme.

Conclusion

Aimez votre cœur, et l’une des façons les plus efficaces de le montrer est de s’engager dans des activités physiques. Essayez le vélo, roulez à votre rythme, et construisez votre puissance et votre vitesse à partir de là. Quelle est votre histoire réconfortante sur le vélo ?