Le vélo et la course à pied sont deux activités populaires qui sont appréciées par différentes personnes dans le monde entier. Toutes deux peuvent être pratiquées à l’intérieur comme à l’extérieur, que ce soit sur les trottoirs des villes ou le long de magnifiques sentiers naturels.

Le vélo et la course à pied vont parfaitement ensemble

Si ces deux activités permettent effectivement de brûler des calories et sont excellentes pour la santé cardiovasculaire, elles diffèrent par l’impact qu’elles ont chacune sur les muscles et les articulations du corps. De nombreuses personnes préfèrent l’une à l’autre, notamment celles qui préfèrent se concentrer sur une seule forme d’exercice ou qui préfèrent économiser l’argent nécessaire à l’achat d’un équipement de vélo. Mais si vous êtes un coureur qui cherche à améliorer ses performances et sa force, l’entraînement sur le vélo pourrait être le meilleur moyen d’y parvenir. Vous voulez être convaincu ? Lisez la suite pour découvrir pourquoi le vélo et la course à pied devraient se marier.

Pour améliorer les performances

Il est évident que la course à pied est une bonne forme d’exercice, mais pour certaines personnes, ce n’est peut-être pas la meilleure forme d’entraînement pour commencer ou pour y revenir après une période d’interruption. Pour les personnes qui ont pris beaucoup de poids, par exemple, la course à pied peut entraîner des problèmes d’articulation qui pourraient également causer des problèmes de santé à l’avenir. Avec le vélo, vous êtes en mesure de développer votre endurance de façon régulière tout en obtenant un bon entraînement cardiovasculaire sans causer de dommages aux muscles des jambes.

Pour l’entraînement aérobique

L’entraînement aérobique améliore les performances sportives en renforçant à la fois le cœur et les poumons et en améliorant la fonction musculaire.

Le vélo et la course à pied sont tous deux des activités aérobies, le premier ayant moins d’impact sur les jambes et les articulations que le second.

Sur le vélo, vous pouvez alterner entre une allure régulière, une sortie de selle et de courts sprints pour augmenter votre vitesse et votre fréquence cardiaque.

Un capteur de puissance cycliste peut mesurer votre puissance de sortie pendant ces coups de pédale rapides, ce qui vous permet de faire des ajustements pour améliorer votre entraînement. De tels entraînements par intervalles forcent le corps à se renforcer et à s’adapter rapidement.

Pour entraîner des muscles complémentaires

Le cyclisme fait appel à un ensemble de muscles différents de ceux qui sont normalement utilisés pour la course à pied. En vous entraînant alternativement sur le vélo, vous ne travaillez pas seulement votre endurance ; vous entraînez également un ensemble complémentaire de muscles qui peuvent vous aider à devenir un coureur plus fort.

Pour faciliter la récupération

Courir longtemps et durement peut probablement provoquer quelques courbatures, ce qui ne vous met pas forcément de bonne humeur pour aller courir à nouveau le lendemain. Mais vous n’avez pas non plus vraiment envie de rester à la maison et de dormir toute la journée, même si la température extérieure est devenue suffisamment fraîche pour justifier le port de moufles et de bonnets de course. C’est là qu’intervient l’avantage du vélo. Une séance d’entraînement à vélo d’intensité faible à moyenne peut contribuer à augmenter le flux sanguin vers tous les muscles endoloris par la course de la veille, ce qui permet de les réparer en éliminant l’accumulation d’acide lactique. De plus, le mouvement du vélo peut réduire la raideur des articulations et le resserrement des muscles, ce qui aide définitivement à vous remettre à courir plus tôt que si vous étiez resté assis toute la journée.

Pour continuer à faire de l’exercice même en cas de blessure

Courir sur une blessure est fortement déconseillé, non seulement à cause de la douleur qui en découle, mais aussi parce que toute forme de stress supplémentaire pourrait causer plus de dommages et éventuellement allonger le temps de récupération. Le cyclisme peut vous aider à rester en forme jusqu’à ce que vous obteniez l’autorisation médicale de courir à nouveau. En raison de son faible impact sur le corps, la course à pied vous permet de monter sur un vélo pour maintenir une certaine forme d’activité pendant que vous vous remettez d’une blessure, et elle n’affectera pas autant les jambes et les articulations.

Pour de nouvelles sensations

Bien que vous puissiez courir n’importe où et donc avoir l’occasion d’explorer de nouveaux terrains et environnements pour rester motivé, faire du vélo pour explorer la nature vous donne une perspective différente de celle que vous auriez autrement à pied. C’est une expérience tout à fait différente qui peut juste donner aux coureurs de nouvelles sensations fortes dont ils pourraient avoir grand besoin pour raviver leur passion pour la course à pied.

Conclusion

Il y a des avantages dans le cyclisme que vous ne pouvez pas obtenir en courant, il est donc assez logique de marier ces deux activités ensemble. C’est vraiment une question de style de vie, mais faire les deux peut certainement vous aider à atteindre un certain objectif de remise en forme qui ne serait peut-être pas possible avec un seul type d’entraînement.